english
 

Pascal Tremblay
Pascal Tremblay sait user de sensualité, d’élégance et de délicatesse, il révèle une connaissance irréprochable du jazz acoustique, et des paramètres à l’intérieur desquels il compose, improvise ou interprète (Alain Brunet, LaPresse). Son expérience se forge dès l’âge de 15 ans en jouant dès lors tous les week-ends. Il poursuit ses études au Collège Vanier pour ensuite jouer dans les Caraïbes et à travers l’Europe, où il commence à composer. Il soutient le jazz dans les Laurentides et la région de Saint-Jérôme en tenant la scène de différents clubs pendant plusieurs années. D’abord saxophoniste, il enregistre et joue pour divers artistes également en tant que bassiste; notamment avec Gilles Vigneault, avec Gary Boudreault et avec La Corde de Bois dont il est co-fondateur. Pilier de la scène jazz des Laurentides, son projet Jazz Faction lui a valu d’être choisi pour représenter le Canada à l’Exposition Internationale d’Aïchi 2005 au Japon, une nomination au Grand Prix General Motors du Festival International de Jazz de Montréal 2006, et au concours Galaxie. Il fut également choisi pour représenter la culture canadienne au sommet de l'UNESCO, Ottawa 2007. Le troisième projet LUEURS est enrichi d'un quatuor à cordes, et illustre spécifiquement un lien entre la musicalité de l’époque impressioniste et le jazz moderne.
 
Sylvain Provost
Le guitariste Sylvain Provost, bien connu pour sa virtuosité et sa grande musicalité, est une figure de proue de la scène de jazz québécoise. Natif des Laurentides, il fait sa première apparition à vingt ans au Festival de Jazz de Montréal, se produisant au Spectrum ( à l'époque: "Le Club Montréal") avec son groupe ‘‘Le Saint-Jovite Quartet’’. Dès 1982, il remporte avec le groupe "Quartz" le prix "YAMAHA" du Festival de Jazz de Montréal. En trio Sylvain a enregistré plusieurs émissions pour Radio-Canada et Radio-Québec. Aux côtés de son comparse de toujours, le bassiste Norman Lachapelle, il a produit plusieurs enregistrements qui remportèrent nombre de prix et de nominations aux Prix Opus, à l’ADISQ et aux JUNO. Grâce à sa polyvalence Sylvain Provost compte depuis plus de 25 ans, un nombre incalculable de collaborations en spectacle et sur disque avec des artistes comme Gerry Boulet, Oliver Jones, Yannick Rieu, Jean-Pierre Zanella, Jean Vanasse, Coco Zhao, Terez Montcalm, Karen Young, Sylvain Lelièvre, François Marcaurelle, La La La Human Steps avec qui il a fait le tour du monde, et autres artistes de la scène québécoise et française. Avec son nouveau trio "acoustique" composé de ses amis Guy Boisvert à la basse et d'Alain Boyer à la batterie, il nous offre depuis l'été 2009 un album entièrement rempli de ses nouvelles inspirations!
 
Frédéric Alarie
Depuis son arrivée sur la scène musicale du jazz à la fin des années 80, Frédéric Alarie n’a cessé d’approfondir et d’enrichir sa sonorité en tant qu’instrumentiste. On qualifie son jeu de fluide, de sensible et des plus audacieux. Il a joint les ensembles de Bernard Primeau, Lorraine Desmarais et Yannick Rieu pour ne nommer que ceux-là. À titre de contrebassiste invité, il a accompagné d’illustres artistes de jazz et de chanson tels que Oliver Jones, Ranee Lee, Sheila Jordan et Charles Aznavour. Sa participation à des festivals et des événements radiophoniques ont fait connaître le musicien et ses oeuvres dans tout le Canada et dans plusieurs pays d'Europe. Il compte à son actif six albums personnels, lesquels furent louangés par la critique. Par ailleurs, Vision- Basse Section lui a valu en 1997 une nomination pour le meilleur album jazz à l’ADISQ. La même année, Saison Jazz Montréal le nommait Découverte de l’année et en 1998, il remportait le Prix de jazz Trébas. Parallèlement à sa carrière sur scène, il a exploré de nouveaux univers sonores ce qui lui vaut une réputation d’habile bâtisseur, aimant déconstruire les échafaudages convenus du jazz pour en ériger de nouveaux. Frédéric Alarie étonne par la couleur, la profondeur et l'audace de son travail: musicien, compositeur, soliste, il parvient toujours à élargir les limites de son expression et celles du jazz.
 
Jean-François Barbeau
C'est sous les conseils de Jean-Guy Plante, Luc Boivin, Philippe Keyser et Pierre Hébert que Jean-François Barbeau a poussé sa musicalité encore plus loin. En 1998 il enregistre avec la formation UQAM Jazz, et depuis lors qu'il est remarqué et convié à de nombreux projets: Carole Therrien, Alain Bédard, Andrée Boudreau, Norman Lachapelle, Michel Donato et Sylvain Provost ne sont que quelques-uns qui ont pu apprécier son écoute. C'est d'ailleurs au sein du trio de Sylvain Provost qu'il remplace Paul Brochu pour plusieurs spectacles en 2006 et 2007. C'est avec le guitariste Lauren Belec qu'il accompagne le chanteur Jean-François Prud'homme, et qu'un projet de jazz les amène à Genève, en Suisse.
 
Quatuor Claudel-Canimex

Depuis sa formation en 1989, le Quatuor Claudel-Canimex a reçu de façon continuelle un accueil chaleureux du public et s’est mérité l’éloge de la critique, en faisant sien un répertoire qui s’étend du baroque jusqu’aux maîtres contemporains. Reconnues pour leur “spontanéité et virtuosité collective”, leur “beau souffle romantique” (Claude Gingras, La Presse), les quatre femmes qui composent ce quatuor, partagent le même élan envers la musique. Élaine Marcil et Marie-Josée Arpin, violonistes, Annie Parent, altiste, et Jeanne de Chantal Marcil, violoncelliste, jouent ensemble depuis leur plus jeune âge et leur travail d’ensemble “d’une étonnante précision” (Sara Kennedy, Daily Gleaner) est également remarquable pour son sens de la cohésion et de l’émotion. Présent sur la scène canadienne, le Quatuor Claudel-Canimex a participé à de nombreux festivals prestigieux, dont le Festival de Lanaudière, le Festival de musique de chambre d’Ottawa, le Festival de musique de chambre de Montréal, le Scotia Festival of Music dans les Maritimes ainsi que le Festival of the Sound en Ontario. Il s’est également produit sur les ondes des réseaux CBC, PBS et Bravo. L’ensemble s’est taillé une place de choix parmi les quatuors à cordes canadiens et depuis quelques années, il produit sa propre série de concerts de musique de chambre. De plus, l’ensemble fait partie des artistes classiques qui s’intéressent activement au répertoire contemporain. Ainsi, il crée et interprète régulièrement des oeuvres de plusieurs compositeurs canadiens.